Heldentaten / Ny- Ålesund et baie de la Madeleine

600 321 Jonas Gobeli

Die einen flogen mit einem Luftschiff zum Nordpol, andere badeten bei eisigen Temperaturen im Meer. Am Ende eines erlebnisreichen Tages sind wir uns einig, dass alle Helden sind.

Nach dem eindrucksvollen Erwachen vor dem Kongsbreen-Gletscher, nahmen wir Kurs auf Ny Ålesund. Dieser Ort hat seine Existenzgrundlage im Laufe der Zeit mehrmals gewechselt. Gegründet zum Abbau von Kohle, später Ausgangspunkt für abenteuerliche Expeditionen zum Nordpol. Heute leben in Ny Ålesund Wissenschaftler aus mehreren Nationen, die hier Forschung zu verschiedenen Themen betreiben. Auch wichtig: Das nördlichste Postamt der Welt befindet sich ebenfalls hier. Natürlich liessen wir es uns nicht nehmen, Postkarten, mit einem speziellen Stempel versehen, in den roten Briefkasten zu werfen.

Unsere erste Anlandung abseits der Zivilisation erfolgte in der malerischen Bucht von Graveneset. Vor mehreren hundert Jahren wurde hier Walfang betrieben. Davon zeugen noch heute Überreste, die wir am Strand bestaunen konnten. Nach einem kurzen Spaziergang zeigten sich einige Gäste von ihrer mutigen Seite. Bei Temperaturen knapp über dem Gefrierpunkt wagten sie den Sprung ins eiskalte Wasser. Wahre Helden schwimmen eben auch dann noch im Meer, wenn links und rechts Eisschollen vorbeiziehen.

***

Après une calme nuit de navigation, le réveil est à couper le souffle. Nous sommes au milieu de la baie du Roi, qui porte fort bien son nom. Nous rencontrons nos premiers icebergs aux reflets bleutés, vêlés auparavant par les majestueux glaciers du fjord. Quelques fulmars et des sternes arctiques tournoient autour du bateau. Lentement, nous prenons la direction de Ny-Ålesund dans des paysages magiques. Pour la dernière fois de notre périple, le bateau peut accoster directement sur un quai et nous n’avons pas besoin de jouer les acrobates sur les zodiacs. Nous partons pour un tour de ce site dédié à la recherche scientifique, avec notre guide Jean qui nous raconte de fascinantes anecdotes sur Ny- Ålesund et le Spitzberg en général. Au détour du buste d’Amundsen, il nous conte les aventures rocambolesques du héros national norvégien dans sa quête des pôles. Nous marchons jusqu’au mât auquel Amundsen et ses coéquipiers ont fixé le dirigeable Norge. Le froid se fait sentir, nous trouvons refuge dans le musée local qui documente la vie à Ny- Ålesund ; de l’exploitation du charbon à la recherche scientifique.

Une fois tous les passagers à bord, nous mettons cap au Nord vers la baie de la Madeleine. En chemin, nous croisons même un morse, des macareux moines ainsi que des guillemots à miroir. Le décor tourmenté du fjord ainsi que les explications des guides sur les chasseurs de baleines au 17ème siècle nous ramènent dans le passé. En effet, c’est à cet endroit que des baleiniers anglais ont occupé la péninsule de Gravneset afin d’exploiter la graisse des baleines. Nous pouvons même observer des reliques des fours qui servaient à extraire la précieuse huile exportée en Europe pour l’éclairage des villes et les cosmétiques. Sur une plage de sable fin, digne des Caraïbes, quelques courageux ont même bravé le froid et le vent pour se baigner dans les eaux glacées de l’océan arctique, au milieu des icebergs. Quelques sternes, agacées de notre présence, ont essayé de nous éloigner de leurs nids.

Nous ne nous lassons pas de ce paysage de glaciers et côtes rocheuses avec le bateau en arrière-plan, le tout baigné par une lumière rasante, typique de ces hautes latitudes !

Hinterlasse eine Antwort

Ihre Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.