Unbekanntes Reiseziel im hohen Norden / arrivée au Spitzberg

600 284 Jonas Gobeli

Check-in für den Direktflug nach Longyearbyen. Wie spricht man diesen Ort aus? Wo befindet er sich? Und zum Schluss die Frage aller Fragen: Warum reist man dorthin? Nachdem wir alle Unklarheiten der Angestellten am Flughafen Zürich geklärt hatten, stand unserem Abflug nichts mehr im Weg. Ohne Umsteigen ging es direkt nach Longyearbyen.

Bei einer kurzen Stadtrundfahrt verschafften wir uns einen ersten Eindruck von Longyearbyen. Die Tour endete beim Pier, wo wir schon mit Schwimmwesten erwartet wurden. Gummiboote, oder besser «Zodiacs», brachten uns direkt zu unserem Schiff. Die MV Spitsbergen – eine Schönheit in weiss, schwarz und rot.

Vor dem Abendessen der grosse Moment des Ablegens. Endlich konnte es losgehen. Mit einer grossen Portion Vorfreude nahmen wir unsere Reise «Erlebnis Spitzbergen» in Angriff.

***

Après un agréable vol d’environ 5 heures, l’avion approche l’archipel du Svalbard et survole les premiers glaciers et pics qui se font apercevoir à travers l’épais plafond nuageux. Un fois sortis de l’avion, nous sommes accueillis par le temps typique de cette région du monde : des nuages bas avec une petite bruine et une température bien plus fraiche que celle que nous avons laissée en Suisse. Nous sommes bien en Arctique et laissons derrière nous, du moins pour une semaine, la canicule annoncée de nos latitudes.

Dès la sortie de l’unique terminal du petit aéroport de Longyearbyen, nous sommes pris en charge par notre guide local Lorenzo, un français qui étudie la mécanique des glaces à l’université du Svalbard. Le tour de ville nous amène jusqu’à la sortie de la ville où nous photographions le très célèbre panneau de l’ours polaire. A partir de ce point, il est indispensable d’être armé ; en effet, les ours polaires peuvent rôder partout sur l’archipel, même à proximité des zones habitées. Il y a un mois, un ours aurait même été aperçu de l’autre côté du fjord, à seulement quelques kilomètres de là !

Le MV Spitsbergen étant à l’ancre dans le fjord, l’embarquement doit se faire en zodiacs : nous entrons directement dans le vif du sujet ! Nous nous installons dans nos cabines et partons à la découverte des différents recoins du bateau. Après l’exercice d’abandon du navire, le MV Spitsbergen sort de l’Isfjord et longe les côtes déchiquetées du plus grand fjord du Spitzberg. Nous voguons vers de nouvelles aventures !

 

Hinterlasse eine Antwort

Ihre Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.